L’ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ, LES SPIRITUEUX S'APPRECIENT AVEC MODÉRATION
2340.fr
| | | | |
A table avec les spiritueux

 A l'apéritif

Artistiquement combinées à des liqueurs, des jus de fruits, des sodas, du vin, les eaux-de-vie donnent du corps et du coeur aux cocktails.

On choisira plutôt des eaux-de-vie blanches ou des eaux-de-vie jeunes, sur la fraîcheur et la vanille.

Verres cylindriques pour les long drinks, coupes pour les short drinks, arc-en-ciel de couleurs, mosaïque de parfums, petites touches décoratives à croquer, les amateurs de cocktail rivalisent d'imagination et de créativité. C'est beau mais c'est également bon.
Il y a de la magie dans l'air....

Plus sage, l'eau-de-vie ou la liqueur en long drink : tout simplement étendue de glace, pilée ou non, ou d'eau gazeuse, de jus de fruits, elle offre une boisson peu alcoolisée, rafraîchissante et conviviale. Une mode qui plaît aux jeunes.

 Pendant le repas

Ah ! les belles harmonies, entre une eau-de-vie de mirabelle et un foie gras poêlé, un marc de gewurztraminer et un munster, un genièvre et une assiette de poissons fumés...

Et au moment du dessert, c'est l'apothéose.

Un alcool à 40 % vol., sec mais très aromatique, trouvera plus d'accord avec un mets sucré qu'un vin moelleux. Il « désucre » la bouche et allège la sensation de gras des gâteaux crémeux. La quantité d'alcool ingérée pour un verre de 2 cl n'est pas supérieure à celle d'un verre de vin.

Quelques grands duos : vieux rhum et ananas rôti, poire et mousse au chocolat, vieille prune et tarte chaude aux quetsches, kirsch et forêt noire, coing et glace au pain d'épice. Il n'est pas interdit d'étendre son eau-de-vie d'un trait d'eau si l'on veut atténuer la force de l'alcool.

N'oubliez pas les liqueurs en fin de repas. Une liqueur à l'orange, un schrub par exemple (rhum et macération d'écorce d'orange) avec un gâteaux aux amandes ou une salade d'agrumes. Une crème de fruits rouges remplacera le coulis de fruits rouges avec un nougat glacé.

 En digestif

Ce merveilleux rituel ne doit pas disparaître car il privilégie un trésor que nous sacrifions trop souvent sur l'autel de la rentabilité : le temps.

Le temps est l'élément fondateur des eaux-de-vie et des liqueurs : le temps du mûrissement des fruits, de la vinification, de la fermentation, le temps de la distillation, de la maturation... le temps de la dégustation.

Un spiritueux s'apprivoise avec tous les sens. L'oeil, le nez, la bouche conversent avec les parfums. Une écoute patiente est source de plaisirs intenses. Alors sachez donner du temps au temps...

Encore et toujours, la dégustation est un rite de convivialité.


Les accords mets & spiritueux



  Télécharger la brochure PDF 'a table avec les spiritueux'
Avec les recettes de Flora Mikula, Gaël Orieux et Rémi Van Peteghem

Évolution des mentalités, course contre la montre et déstructuration des repas ont favorisé le développement de l’apéritif dînatoire et autres fingers foods aujourd’hui considérés comme des repas à part entière.

En s’adaptant à cette nouvelle façon de consommer, les spiritueux rompent ainsi avec les grands classiques et se « culinarisent » pour des moments de pur plaisir et de partage. Leurs arômes et leur force de caractère mariés aux saveurs des plats sont une nouvelle façon de les apprécier.

C’est avec plaisir que nous retrouvons les spiritueux comme véritable source d’inspiration de Flora Mikula (Les Saveurs de Flora) - Gaël Orieux (Chez Auguste) et Rémi Van Peteghem (Le Sensing).

Règle de 3 oblige : 3 chefs inspirés ont répondu à l’appel pour composer 3 plats autour de 3 familles selon 3 types de repas.

Au piano donc :
 Flora et sa table d’hôte
 Gaël et son apéritif dînatoire
 Rémi et son dîner chic


    Informations légales