L’ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ, LES SPIRITUEUX S'APPRECIENT AVEC MODÉRATION
2340.fr
| | | | |
Les instants de consommation

Quelle que soit l'eau-de-vie dégustée, fruit, grain ou vin, blanche ou ambrée, il faut savoir verser avec modération. La dose idéale se situe autour de 2 cl.

La qualité de la boisson alcoolisée est très importante.

Avec les liqueurs, moins alcoolisées, on ajoutera un ou deux centilitres.

N'oublions pas que la distillation concentre les volumes et les parfums. Quand il faut vingt kilos de cerises pour donner un litre de kirsch, n'est-ce pas l'essence même du fruit que l'alambic délivre ?

Petites doses certes mais dans des verres adéquats.

Oubliez le grand verre traditionnel à digestif. Ce verre renflé au pied court et fermé vers le haut emprisonne les arômes et fait ressortir l'alcool, avec pour conséquence une sensation de brûlure au nez.

Tous les distillats, styles, âge et profil aromatique confondus, s'apprécient mieux dans un verre en forme de tulipe, de plus petite contenance qu'un verre à vin (8 cl).

Et si le verre tulipe est en cristal, les arômes n'en seront que plus fondus. Ils fusionneront complètement dans le fameux « bouquet » que les dégustateurs aiment à décrire.

Pour les liqueurs, on choisira un petit verre - le fameux « dé à coudre » de nos grands-mères a bien du charme ! - si on les savoure nature ou un plus haut si on les préfère avec de la glace.

Reste à choisir le bon moment...


    Informations légales